Anavasi signifie la “remontée” en grec.
On peut remonter une montagne, mais on peut également remonter des propres profondeurs en affrontant les défis que la vie impose.

L’idée à la base du projet

"Ce ne sont ni les hommes, ni les passions, encore moins les idées qui mènent le monde. Mais les mots, rien que les mots."

Bruno Tesserech

C’est à travers la parole que l’être humain forge ses schémas mentaux et structure sa pensée. C’est grâce aux paroles que l’être humain réussit à communiquer ses pensées intimes et mettre des mots sur ses émotions et ses sentiments. C’est parfois à cause des paroles que le monde que l’on s’est construit, s’écroule. Comme une lame à double tranchant les mots peuvent nourrir, sauver, blesser ou tuer quelque chose en nous. C’est souvent à travers les paroles et le dialogue que nous nous révélons à notre interlocuteur, mais surtout à nous-mêmes. „Au commencement était le Verbe“, c’est donc par là qu’il faut commencer : parler, se faire écouter, écouter l’autre pour progresser. Mais voilà, sommes-nous encore capables de parler et d’écouter ? Pouvons-nous facilement trouver des interlocuteurs qui écoutent d’une manière participée et nous assurent leur discrétion absolue ? Ne sommes–nous parfois pas enfermés dans des cercles d’amis qui pensent comme nous et ne peuvent donc pas nous fournir de nouvelles informations ? Ou bien craignons – nous parfois de nous exprimer librement pour ne pas heurter la sensibilité de personnes à nous très chères ou qui pourraient s’alarmer inutilement suite à nos propos ? Parfois, c’est la peur du ridicule, la peur d’être refusé qui nous empêche de parler. Parfois, les autres n’ont juste pas envie d’écouter les mêmes histoires, nos lamentations et nos hésitations. Parfois, les autres ont eux-mêmes des soucis dans la tête, pas le temps nécessaire ou simplement pas les compétences. Parfois nous restons prisonniers de nos habitudes et les yeux rivés sur un écran. Et pourtant le besoin de parler et de recevoir de nouvelles informations est manifeste, il suffit d’observer les gens. En effet, la solitude, les nombreux non-dits, les questionnements sans réponse, le nonsense, ainsi que la confusion des concepts, pèsent et alourdissent notre vie ; comme des kilos en trop, des muscles peu toniques ou le sang peu oxygéné. Ces déséquilibres s’accumulent jusqu’à exploser un jour et nous faire plonger dans le vide. Ne serait-il alors pas mieux d’intervenir avant, prendre en charge la propre vie et en devenir le protagoniste ? Ne serait-il pas mieux savoir encore explorer, analyser et s’élever pour vivre pleinement la propre vie ? On peut le faire avec l’aide de divers instruments et l’un de ceux-ci est le consultant en dynamiques humaines.

Philosophie

« Un proviseur de lycée américain avait coutume d’envoyer cette lettre, lors de chaque rentrée scolaire, à l’ensemble des enseignants de son établissement :
Cher Professeur,

Je suis un survivant de camp de concentration. Mes yeux ont vu ce qu’aucun homme ne devrait voir: Des chambres à gaz construites par des ingénieurs instruits.
Des enfants empoisonnés par des praticiens éduqués.
Des nourrissons tués par des infirmières entraînées.
Des femmes et bébés exécutés et brûlés par des diplômés de collèges et d’universités.

Je me méfie donc de l’éducation.


Ma requête est la suivante : aidez vos élèves à devenir des êtres humains. Vos efforts ne doivent jamais produire des monstres éduqués, des psychopathes qualifiés, des Eichmann instruits. La lecture, l’écriture, l’arithmétique ne sont importantes que si elles servent à rendre nos enfants plus humains. »

Anniek Cojean Tratto da “Les mémoires de la Shoah” (“Le Monde”, 29 aprile 1995)

« Ne croyez pas à ce que vous avez entendu;
Ne croyez pas dans les traditions parce qu’elles ont été transmises depuis de nombreuses générations;
Ne croyez pas à quoi que ce soit, juste parce que c’est diffusé et que beaucoup de gens en parlent;
Ne croyez pas simplement parce que c’est un sage qui l’a écrit;
Ne croyez pas aux conjonctures;
Ne croyez pas à la vérité à laquelle vous êtes attachés par habitude; Ne croyez pas simplement en fonction de l’autorité de vos enseignants et anciens.
Mais après l’avoir observé et analysé, lorsque cela correspond à la raison et amène du bien et du profit pour chacun et tous, alors acceptez-le et vivez pour cela. »

2500 Buddha Jayanti (traduction libre)

Sur moi

Ilwana Klinke Pucci, consultante en dynamiques humaines.
Je suis originaire de Zurich. Je me suis transférée à l’âge de douze ans dans la région lémanique où j’ai, par la suite, entrepris des études en langues modernes et en jurisprudence. De 1998 à 2012, j’ai vécu en Italie et m’intéressant au domaine de la psychologie, j’ai suivi des cours de l’Université Paris 8 par correspondance.
Outre à mon activité professionnelle, je me suis engagée, en 2007, comme bénévole avec la Croix Rouge Italienne (CRI). J’ai participé à des activités locales, mais également à des courtes missions dans d’autres régions de l’Italie : à l’Aquila après le tremblement de terre de 2009 et en Sicile, comme médiatrice culturelle et opératrice de Restoring Family Links (RFL). En 2014, j’ai quitté l’organisation humanitaire, tout en continuant à collaborer de manière bénévole avec le groupe RFL en tant que formatrice externe.
Autodidacte, passionnée par mon travail, inspirée par mon expérience, je souhaite mettre mes compétences sur le marché dans l’intérêt de contribuer à une société meilleure et plus satisfaisante pour chacun de nous.

Blog

La pouvoir d’un maillot

Certains d’entre nous se souviennent peut-être de la chanson que Baglioni chantait « E quella sua maglietta fine … » (E ce maillot léger qu’elle portait … ) et nous connaissons tous l’influence que peut avoir un maillot sur notre comportement. Mais savez-vous qu’il peut même affecter nos choix d’une manière tout à fait inconsciente ? Une […]

Etre une jeune maman : le poids de la responsabilité

Souvent nous ne donnons pas assez de valeur à cette facette-là de la vie d’une jeune maman. Et pourtant, c’est justement le fait de se sentir 24heures sur 24heures responsable d’un petit être humain à enlever tellement d’énergie et rendre l’humeur d’une jeune maman plus labile. Cette dynamique est également sous-évaluée par certains professionnels et […]

Et ils me parlèrent d’amour …

Je l’aime, je l’aime, je l’aime et je ne peux point vivre sans lui (ou elle). Mais voilà, quelques fois il le faut bien, c’est- à dire vivre sans l’autre ! Se manifeste alors ce fameux mal d’amour qui afflige de nombreuses personnes de mon entourage. Ce mal d’amour, ou du moins c’est ainsi qu’elles […]

Lire tous les articles

Contact

Anavasi Consulting
Rte d'Anzère 26 / Immeuble Castor & Pollux
CH -1972 Anzère
+41 (0) 79 124 50 98
anavasiconsulting@gmail.com
Anavasi Consulting Anzère